Centre de musique ancienne de Vannes

La viole céleste

Christophe Coin

Lundi 24 octobre, 21h, à l’Auditorium des Carmes, Vannes

Concert « La viole céleste »

Marin Marais (1656-1728) – François Couperin (1668-1733) – Antoine Forqueray (1672-1744)

Christophe COIN : viole de gambe | Bertrand CUILLER : clavecin

Née en Italie durant la Renaissance, sublimée par le répertoire de consort en Angleterre au 17ème siècle, la viole de gambe va s’épanouir en France grâce à un répertoire soliste d’une richesse et d’une poésie inouïes.

Après un programme consacré à J.S. Bach en décembre dernier, Christophe Coin et Bertrand Cuiller reviennent aux Carmes pour nous transporter dans les méandres de cette musique raffinée et de toute beauté.


Soliste, Chambriste, chef, pédagogue et chercheur, le violoncelliste Christophe Coin a également associé son nom à plusieurs formations avec lesquelles il enregistre une cinquantaine de disuqes : l’Ensemble baroque de Limoges qu’il dirige durant vingt-deux ans jusqu’en 2012 (Victoires de la Musique pour les Cantates avec violoncelle piccolo de Bach), et le Quatuor Mosaïques, créé il y a plus de trente ans, qui fait référence dans le répertoire classique viennois (2 Gramophone Awards pour Haydn).

Il a enregistré comme soliste avec l’Orchestre des Champs-Elysées, IL Giardino Armonico, The Academy of Ancient Music, le Concentus Musicus de Vienne et l’Orquestra Barroca de Sevilla, entre autres.

Ses plus récentes réalisations discographiques sont le vol.3 des Concertos de Vivaldi pour la Vivaldi Edition (Naïve Classique), un hommage au violoncelliste Auguste Tolbecque (Passacaille) et la Symphonie concertante pour 2 violoncelles et orchestre d’Anton Reicha (Claves) à paraître en automne.

Sa curiosité et son goût pour tous les arts le conduisent à collaborer dans le cinéma (La Note bleue d’Andrzej Zulawski, Tous les matins du monde d’Alain Corneau), le ballet (créations de Bach Suite en duo avec Rudolf Noureev en 1984) et le théâtre : Bourgeois gentilhomme de Molière (2014), Maeterlinck (2015) et Marivaux (2018-19) mis en scène par Denis Podalydès.

Passionné par la facture instrumentale et les questions qu’elle pose aux interprètes d’aujourd’hui, Chrsitophe Coin est à l’initiative de colloques et de rencontres autour de l’organologie.

Premier prix à seize ans de violoncelle au Conservatoire national supérieur de Paris (CNSMDP) dans la classe d’André Navarra, Christophe Coin apprend plus tard la viole de gambe avec Jordi Savall à la Schola Cantorum de Bâle et enseigne actuellement cers instruments dans les deux institutions.

INFO | RÉSERVATION CONCERT : billetterie en ligne