Soliste & Enseignants 2016

Bruno Cocset

Violoncelle et directeur artistique / Baroque cello & artistic director

Bruno Cocset, est diplômé du CNR de Tours et du CNSMD de Paris (1er Prix à l’unanimité en 1986). Durant vingt ans il sera membre de nombreuses formations baroques européennes, dont Les Arts Florissants, Mosaïques, Il Seminario Musicale, Le Concert des Nations et Hesperion XXXXI (Jordi Savall). En 1994, il fonde Les Basses Réunies et entreprend une discographie saluée par la critique : Vivaldi, Barrière, Bach, Frescobaldi, Boccherini, Geminiani, Gabrielli, Purcell Dall’Abaco, Hume… Il est régulièrement invité à jouer ces programmes en France, en Europe, au Québec et en Russie. Il se consacre également à l’enseignement : depuis 2001 au CNSMD de Paris, à Barcelone à l’Ecole Supérieure de Musique de Catalogne (ESMUC) de 2002 à 2013, à la Haute Ecole de Musique de Genève (depuis 2005). Il dispense également des master classes en Pologne, en Russie, en Roumanie, en Suisse, en Espagne et en France. En 2011, il fonde le «Vannes Early Music Institute», Centre de musique ancienne qui prend sa résidence à Vannes dans l’Hôtel de Limur : concerts, académie européenne, atelier de lutherie, centre de ressources, expositions, conférences…


Guido BalestracciGuido Balestracci

Viole gambe / Viola da gamba

Guido Balestracci est diplômé de la Schola Cantorum de Bâle. Il se produit en soliste à travers l’Europe, aux Etats-Unis, en Amérique du Sud et au Japon et collabore à de nombreux enregistrements discographiques. En 1997, il fonde l’ensemble l’Amoroso afin d’explorer de façon plus personnelle le répertoire pour viole de gambe et de mettre en valeur les différents instruments de cette famille. Ses enregistrements sont régulièrement primés par la critique internationale : Diapason d’or, 10 de Répertoire, Prix Goldberg, Premio Vivaldi della Fondazione Cini, Eccezionale de Scherzo, Choc du Monde de la Musique… Après avoir enseigné la viole de gambe au C.N.R. de Strasbourg, au Conservatoire de Turin et à l’Escola Superior de Música de Catalunya de Barcelone, il occupe désormais le poste de professeur à la Haute Ecole de Musique de Genève et au CRR de Paris.


Bertrand Cuiller

Clavecin / Harpsichord

Né dans une famille de musiciens, Bertrand Cuiller a débuté le clavecin avec sa mère Jocelyne. A treize ans il rencontre Pierre Hantaï, qui sera son mentor pendant plusieurs années. Il obtient le 1er prix du CNSMD de Paris dans la classe de Christophe Rousset. En 1998, il remporte à 19 ans le troisième prix du concours international de clavecin de Bruges. Il se consacre au répertoire soliste pour clavecin, enregistre pour Mirare et Alpha les compositeurs anglais William Byrd et John Bull. Il a également gravé pour ces labels des concerti de Johann Sebastian Bach, des sonates de Domenico Scarlatti et Padre Soler. Son dernier disque, l’intégrale de l’oeuvre pour clavecin de Jean-Philippe Rameau, a reçu un accueil chaleureux de la critique (Diapason d’Or, Choc de Classica). Après avoir dirigé en 2012-2013 Venus & Adonis de John Blow à l’Opéra Comique dans une mise en scène de Louise Moaty, Bertrand Cuiller crée en 2014 Le Caravansérail, ensemble de musique baroque. Bertrand Cuiller et le Caravansérail sont en résidence à la Fondation Royaumont de 2014 à 2017.


Maude Gratton- JPGMaude Gratton

Orgue et clavicorde / Organ & clavichord

Maude Gratton obtient au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris ses 1ers prix en clavecin, basse continue, orgue et contrepoint renaissance. Elle remporte le 1er prix au Concours des Jeunes Organistes de Saint-Germain-des-Fossés, le 2ème prix au Concours International d’Orgue de Bruges, est promue « Jeune Soliste 2006 des Radios Francophones Publiques » en clavecin, clavicorde et orgue. Elle se produit en récital à l’orgue ou au clavecin, en France (Saintes, Paris, la Folle journée, la Roque d’Anthéron, Royaumont…), ainsi qu’à l’étranger (Lisbonne, Washington, Mexico, Montréal, Québec, Finlande, Slovaquie, Japon, Belgique, Allemagne…). Son 1er enregistrement en solo (Mirare), consacré aux oeuvres de Wilhelm Friedemann Bach (clavecin et clavicorde), a été récompensé par un Diapason d’or de l’année 2009, et a été distingué par le Gramophone Critic’s choice. Elle a fondé en 2011 l’Académie de Musique de St-Loup et depuis 2012 elle est directrice artistique du festival «Musiques en Gâtine».


Sophie GentSophie Gent

Violon / Baroque violin

Sophie Gent est native de Perth, en Australie. Après y avoir obtenu son baccalauréat en interprétation (violon moderne), elle poursuit ses études au Conservatoire Royal de La Haye dans la classe de Ryo Terakado où elle obtient une Maitrise avec Grande Distinction en 2005. Au sein de l’ensemble Opera Quarta elle remporte deux Premiers Prix dans le cadre de prestigieux concours : Van Wassenaer Competition (Pays-Bas) et International Premio Bonporti (Italie). Elle est rapidement appelée à se produire en tant que soliste et chambriste : Premier violon du Ricercar Consort, elle est demandée comme violoniste leader des ensembles Capricio Stravagante, Les Muffati, Masques, Il Complesso Barocco, The Bach Concentus et le Collegium Vocale Orchestra. Elle est membre de l’ensemble Il Gardellino et du quatuor «Mito Dell’Arco» basé au japon. Elle a enseigné le violon baroque au Conservatoire d’Amsterdam.


Johannes LeertouwerJohannes Leertouwer

Violon et chef d’orchestre / Baroque violin

Après ses études de violon à Amsterdam, à Vienne avec Josef Suk puis à Prague, Johannes Leertouwer a décidé de se plonger dans la pratique musicale historique. Il a travaillé comme premier violon avec des ensembles et orchestres internationaux spécialisés, dont Anima Eterna (Jos van Immerseel) et l’orchestre néerlandais de la Société Bach avec lequel il a joué en soliste. Il collabore avec l’Ensemble Schönbrunn, dont il est membre depuis sa création en 1987, a enregistré avec son ensemble La Borea Amsterdam l’intégrale des concertos pour violon de Mozart, se consacre aux quatuors de Beethoven avec le Quatuor Narratio… Depuis 1989, il enseigne le violon au Conservatoire d’Amsterdam. Il  est aussi chef d’orchestre et directeur artistique de la Neuwe Philharmonie Utrecht (NPU), orchestre jouant sur instruments d’époques et dont le répertoire s’étend jusqu’au 20e siècle.


Pierre HamonPierre Hamon

Flûte à bec / Flute recorder

D’abord autodidacte, Pierre Hamon se perfectionne auprès de Walter Van Hauwe pour la flûte à bec, et devient le disciple de Hariprasad Chaurasia pour la flûte bansuri. Co-directeur d’Alla Francesca depuis la création de l’ensemble, avec lequel il a enregistré une quinzaine de CD, il collabore d’une manière privilégiée et constante avec Jordi Savall depuis 1995. Son répertoire va du XIIe au XXIe siècle et sa curiosité le mène aussi vers les musiques traditionnelles. Il est professeur au CNSMD de Lyon et est régulièrement invité par les grands instituts de musique ancienne comme la Schola Cantorum Basiliensis. Outre sa passion grandissante pour les flûtes amérindiennes ces dernières années, il s’est consacré à plusieurs projets autour du Musicien-Poète Guillaume de Machaut, projets qui ont fait l’objet d’enregistrements discographiques particulièrement primés et salués par la critique française et internationale.


Pierre HantaiMarc Hantaï

Traverso / Flute traverso

Marc Hantaï a suivi l’enseignement de Barthold Kuijken au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles où il a obtenu en 1986 le Diplôme Supérieur «avec grande distinction». Il s’est produit ensuite comme premier flûtiste des principaux orchestres baroques, Le Concert des Nations, La Petite Bande, The Amsterdam Baroque Orchestra, le Collegium Vocale, La Chapelle Royale, Les Arts Florissants, Anima Eterna, le Ricercar Consort, etc… Il a joué comme soliste ou chambriste dans la plupart des festivals en Europe, aux Etats-Unis, au Japon, en Corée et donne régulièrement des concerts avec ses frères Jérôme (viole de gambe) et Pierre (clavecin). Il a enregistré de très nombreux disques, parmi lesquels les six duos pour flûtes de W.F. Bach, les trios de Londres de Haydn, «Les Nations» de Couperin avec les frères Kuijken, la suite en si mineur et l’ «Offrande Musicale» de J.S. Bach avec Jordi Savall et les sonates pour flûte de J.S. Bach avec Jérôme et Pierre Hantaï. Après avoir été l’assistant de Barthold Kuijken au conservatoire de Bruxelles, il est maintenant professeur à l’Escola Superior de Música de Catalunya à Barcelone et à la Schola Cantorum de Bâle.


Richard Myron - ContrebasseRichard Myron

Contrebasse / Baroque double-bass & violone

Etudiant de la Juilliard School de New York, sa ville natale, Richard Myron y reçoit un Bachelor of Music. Lauréat du Frederick Zimmermann Memorial Award, il obtient un an plus tard son Master of Music. Il s’initie avec Albert Fuller à l’interprétation du répertoire baroque, et mène depuis lors une carrière internationale en tant que spécialiste du violone et contrebasse historique. Musicien versatile, il joue avec divers artistes tel que Leonard Bernstein, William Christie, Gustav Leonhardt, Giora Feidman, Jaap Schröder, Dizzy Gillespie ou Jordi Savall. Résidant à Paris, il est membre des ensembles les plus prestigieux : le Freiburger Barockorchester et Consort, l’Ensemble Mosaïques, Il Seminario Musicale, les Basses Réunies, Al Ayre Español, La Petite Bande, Les Arts Florissants, L’Arpeggiata, L’Ensemble Baroque de Limoges, Private Musicke. Professeur de Contrebasse Ancienne et de Musique de Chambre au CRR de Paris, Richard Myron enseigne la Contrebasse au sein du département de Musique Ancienne du CNSMD de Paris.


SONY DSCFranck Bernède, ethnomusicologue

Franck Bernède est diplômé du CNSMD de Paris et de l’Académie Sibelius d’Helsinki. Il se produit dans la plupart des pays européens aussi bien qu’aux Etats-Unis, au Japon, en Inde, au Népal, au Sri Lanka, en Indonésie et à Taiwan. Il a participé à de nombreux concerts et enregistrements au sein d’ensembles baroques : Le Concert des Nations (Jordi Savall), l’ensemble Mosaiques (Christophe Coin), Les Arts Florissants (William Christie)… En 2004, il a créé à Taipei (Taiwan) le département de musique ancienne à l’Université de la Culture Chinoise. Dans le domaine de  l’ethnomusicologie, ses recherches en Inde et au Népal se concentrent depuis plus d’une vingtaine d’années sur les traditions des bardes de l’Himalaya central ainsi que sur celles des Néwar de la vallée de Kathmandu.vTitulaire d’un doctorat en anthropologie sociale et ethnomusicologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), il est membre associé du centre d’études himalayennes du CNRS et de la Société Française d’Ethnomusicologie. Il a enseigné l’anthropologie culturelle dans de nombreuses universités, tant en France qu’à l’étranger (Institut National des Langues et Civilisations Orientales, universités de Heidelberg et Yale, etc.).Il est fondateur et directeur du centre de recherche Singhini, une organisation népalaise consacrée à la préservation et à la promotion des musiques et des danses de l’Himalaya.


Charles RichéCharle Riché, luthier

Après une année préparatoire en dessin et travail du bois à Paris, Charles Riché intègre durant deux années l’école de lutherie de Londres dans l’atelier dédié aux instruments anciens, spécialement le luth et la viole de gambe. De retour en France en 1982, il partage pendant treize ans un atelier à Paris et se lance rapidement dans la facture du quatuor à cordes baroque, notamment du violoncelle sous le regard affuté et critique de Christophe Coin. C’est d’ailleurs en présentant ses instruments dans sa classe au CNSMD qu’il fait la connaissance en 1985 de Bruno Cocset, ainsi que d’autres étudiants dont Franck Bernède : une source de découvertes et d’inspiration dans la diversité des propositions sonores des 17 et 18e siècles, source également élargie aux autres cultures. S’installe alors avec Bruno une véritable connivence, voire un compagnonnage, un désir d’apprendre l’un de l’autre, avec comme évidence que musiques et sons sont plus qu’intimement liés. Charles Riché est aujourd’hui installé dans la Drôme après 17 ans passés dans les Alpes provençales, puisant enseignement et inspiration de cette vie en pleine nature.


William DongoisWilliam Dongois, cornet à bouquin

Après des études de trompette au CNR de Reims et au CNSMD de Paris, il approfondit ses connaissances musicales (classes d’écriture) et s’initie au cornet à bouquin auprès de Jean-Pierre Canihac puis avec Bruce Dickey à la Schola Cantorum Basiliensis. Il dirige Le Concert Brisé (www.concertbrise.eu) dont les disques sont salués par la critique, «Diapason» saluant « un interprète hors norme » et « un guide précieux sur le chemin d’un style supposé d’époque » (La barca d’amore 1998, Carpe Diem, rééd. Accent 2009). Craig Zeichner écrit de lui (« Early Music America », Été 2011) : « Dongois est superbe et joue avec un timbre fluide et précis tout à fait irrésistible, un timbre qui peut être clair et brillant mais également moelleux comme celui de Miles» (Style fantastique, Carpe Diem 2010). Le CD consacré à G. Bertali (Accent) a reçu un diapason d’or (février 2014) et est qualifié de « fête pour les sens et pour l’esprit » par Qobuz (Newsletter Qobuzissime du 13 février 2014). Il enseigne le cornet à bouquin à la Haute École de Musique de Genève.


Pierre GallonPierre Gallon, clavecin

Après des études au conservatoire de Caen, Pierre Gallon obtient deux prix du CNSMD de Paris en clavecin et basse-continue dans les classes d’Olivier Baumont et de Blandine Rannou. Il partage aujourd’hui son activité entre concerts et enregistrements, en solo ou au sein de nombreux ensembles reconnus tels La Rêveuse, Les Traversées Baroques, Les Musiciens du Paradis ou encore Pygmalion. Son premier disque solo, consacré à l’éditeur de la Renaissance Pierre Attaingnant a été unanimement accueilli par la critique.


Marco BeasleyMarco Beasley, voix

Marco est né à Portici, près de Naples, en 1957. Au cours de la période de ses études musicales à l’Université de Bologne, alors qu’il approfondit la connaissance des deux pivots stylistiques de l’époque de la Renaissance tardive – le ‘recitar cantando’ e la polyphonie sacrée et profane – il commence en parallèle une intense activité de concertiste qui le mènera à se produire dans les salles les plus prestigieuses, du Mozarteum de Salzbourg au Concertgebouw  d’Amsterdam, de l’Accademia di Santa Cecilia à Rome au Lincoln Center à New York. Auteur, chanteur et acteur, il quitte après 30 années Accordone, le groupe qu’il a fondé en 1984. Ainsi il décide d’entreprendre un chemin encore plus personnel et autonome.


Antonello PaliottiAntonello Paliotti, guitare

Antonello est un guitariste et compositeur italien. Élève puis collaborateur de Roberto De Simone, il a composé de la musique instrumentale et vocale, pour le théâtre et le cinéma. Parmi ses compositions nous citons Canto per la possibilità di sopravvivere pour le saxophoniste Michael Brecker et orchestre, Concert du printemps pour Hamilton de Holanda et Mike Marshall (sur commande du Festival de Lunel), Les formes de Dionisio pour le Quartetto Borciani. En 2013, pour le Teatro Verdi de Pise, il a composé le ballet La Leggenda di Colapesce. En tant que soliste, il a collaboré avec Daniel Oren, Carla Fracci, Nello Santi, Art Ensemble of Chicago et participé aux tournées du groupe Media Aetas au Brésil, en Argentine, en Russie, en Allemagne, aux Etats-Unis, en France, en Irak, au Pakistan, pendant lequelles il a effectué plusieurs concerts en Mondovision aux côtés d’importants artistes tels que Angelo Branduardi, Rudolf Noureev, Lindsay Kemp.


Vivabinacaluna BiffiVivabiancaluna Biffi, vièle et voix

Vivabiancaluna Biffi a commencé très jeune l’étude du violoncelle classique sous la houlette de Marco Pace et s’est produite tant dans des formations de musique de chambre qu’en soliste, dans toute l’Europe. Elle a toujours laissé se côtoyer la musique classique et son intérêt pour la musique ethnique et expérimentale, collaborant avec diverses productions théâtrales. De 1997 à 2001 elle a fréquenté les cours de Vielle, de Viole de gambe de la Renaissance avec Randall Cook et de Chant avec Richard Levitt et Dominique Vellard à la Schola Cantorum Basiliensis de Bâle. Elle collabore depuis 1997 avec : l’Ensemble Lucidarium (Avery Gosfield et Francis Biggi), Alla Francesca (Brigitte Lesne et Pierre Hamon), les projets L’Amoureus Tourment et Remede de Fortune avec Pierre Hamon, Marc et Angélique Mauillon, Salon Des Musiques (Marco Ferrari), ou encore Gilles Binchois (Dominique Vellard) et Hesperion XXI – Capella Reial de Catalunya (Jordi Savall). Depuis 2005, elle enseigne à la Fondation Royaumont (France) avec l’Ensemble Lucidarium. Elle dispense par ailleurs des master classes au Centre de Musiques Médiévales de Paris, dans les Conservatoires de Lyon et de Genève, à la Schola Cantorum Basiliensis de Bâle.